Publicité:

3 questions à Romuald Mamadou

24/02/2016

Organisateur de Ze Caribbean Race avec le Karukera Waterman Club, Romuald Mamadou est un homme doublement heureux lui qui s’impose haut la main sur cette épreuve exigeante, une édition qui est en prime l’une des plus belles en 6 éditions. Avec lui, retour sur cette belle victoire et cette épreuve atypique qui a décidément un bel avenir devant elle…

 

SUPjournal.com : Comment résumerais-tu cette course, vue de l'intérieur après ta victoire mais aussi en tant qu'un des organisateurs de cette épreuve ?
Romuald Mamadou : Cette 6ème édition de Ze Race, fût de loin, la plus belle pour moi, aussi bien en tant qu’organisateur que compétiteur. Toute l’organisation avait énormément travaillé pour que tout se passe bien le jour J, nous espérions plus que la météo soit avec nous. Et ça était le cas, les conditions étaient idéales pour un vrai downwind océanique. Tous les compétiteurs étaient heureux d’avoir signé pour vivre cette course XXL. Du transport des compétiteurs le matin sur le "Babou One », à l’arrivée à Pointe-à-Pitre,  pas un grain de sable n’est venu enrayer cette belle machine, tous s’est passé comme prévu, et en plus je remporte l’épreuve.

 

SUPJ : Tu laisses derrière toi du très beau monde et tu termines en prime avec une avance confortable et 15 minutes d'avance ?
RM : En effet, y’avait du beau monde derrière et il ne fallait pas s’endormir, car avec Boris Jinvresse, Florent Dode, Gaétan Séné, Olivia Piana et Amandine Chazot à mes trousses, il fallait rester concentré et donner le maximum. J’étais en forme physiquement et mentalement. Les conditions étaient comme je les apprécie, alors cette édition était pour moi. En plus, je m'étais dit que si je faisais un bon résultat, j’irai à Hawaii cet été pour participer aux grandes courses dont la Maui2Molokai et la Molokai2Oahu. C’est chose faite, je viens d’acheter mon billet d’avion pour passer un mois à Hawaii cet été.

 

SUPJ : Quels enseignements tires-tu de cette édition et quelles sont les pistes de travail pour Ze Caribbean Race version 2017 ?
RM : En changeant le parcours de la course cette année, et en allégeant le dispositif des bateaux suiveurs, nous savions que nous étions sur la bonne piste. Le départ de Petite-Terre est magnifique, l’arrivée à la marina de Pointe-à-Pitre est idéale pour le public, et entre les deux, le parcours est marin avec des conditions de houle et de vent parfaitement dans l’axe. Ça glisse du début à la fin. Pour 2017, nous avons déjà des nouvelles idées, mais le parcours sera le même. La Guadeloupe est un vrai paradis pour le stand up paddle et nous souhaitons faire venir des compétiteurs de tous les horizons et devenir l’antichambre de la Molokai2Oahu. Mon voyage à Hawaii cet été sera aussi l’occasion d’y promouvoir Ze Caribbean Race 2017 et peut-être de faire venir un Travis Grant, un Connor Baxter, un Kai Lenny, un Zane Schweitzer ou un Bart de Zwart…

 

Pour en savoir plus sur Ze Caribbean Race : www.zerace.net

 

Source : Romuald Mamadou
Photos : Le Studio Ploof - Caribbean Skyview

tags: 3 questions à Romuald Mamadou Ze Caribbean Race

Articles similaires

3 questions à Nicolas Jarossay

Après des mois voire des années de préparation, c’est le 31 mars...

3 questions à Romuald Mamadou

A l’occasion du Nautic et Nautic SUP Paris Crossing à Paris la semaine...

3 questions à Stéphane Iralour

Habitué de la fameuse vague de Belharra sur la Côte Basque, Stéphane Iralour...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer